La société Andros a déposé la marque BM en lettres anglaises pour les produits des classes 21, 29, 30 et 32 notamment. La société Energy Beverages LLC, de droit américain, forme une opposition devant l’INPI sur le fondement de sa marque BPM déposée en classe 32. Le Bureau de l’opposition de l’INPI, le 25 juin 2018, rejette les arguments de la société opposante en retenant l’absence de risque de confusion entre les marques en présence : phonétiquement, les marques se distinguent par leur rythme et leur sonorité centrale et visuellement, par leur longueur et la présentation particulière de la marque BM. La présence de la lettre P placée au centre du signe crée une différence majeure et joue un rôle essentiel dans la perception de la marque BPM.

Le TUE, le 26 avril 2018,  vient annuler la décision de la Chambre de recours de l’EUIPO, du 23 avril 2014,  qui avait retenu l’existence d’un risque de confusion entre la marque MESSI déposée par le footballeur mondialement célèbre, Lionel MESSI, pour des vêtements et des articles de sport avec les marques antérieures MASSI déposées pour des vêtements.
Le TUE a considéré que les signes MESSI et MASSI présentaient des différences conceptuelles de nature à neutraliser leurs similitudes visuelles et phonétiques.
Le TUE a jugé qu’une partie significative du public, composée de consommateurs moyens de l’Union Européenne, associera le terme MESSI au nom de famille du demandeur soit Lionel MESSI, personnage public dont la renommée est notoire, et percevra en conséquence la marque antérieure MASSI comme conceptuellement différente.

Le TUE, le 23 janvier 2018, rejette le recours formé contre une décision de la Chambre de recours de l‘EUIPO en date du 14 février 2017 en ce qu’elle avait rejeté la marque semi figurative AVENTI déposée pour les produits et services des classes 9, 35, 41 et 42.
La Chambre de recours de l’EUIPO avait considéré que la marque était dépourvue de caractère distinctif dans la mesure où elle sera perçue directement par le public pertinent comme la représentation du terme « Aventi », qui fait partie du vocabulaire italien de base, mettant ainsi en évidence les qualités positives des produits et services désignés.
Le TUE, considère comme l’EUIPO, que ce message est donc incitatif et promotionnel et ne sera pas perçu comme une indication de l’origine commerciale desdits produits et services, indication qui doit être la fonction d’une marque.